Défaite à Quimper mais un retour fracassant de l’Amiral.

Forts d’une victoire face à Antibes (81-75) la semaine dernière, les Parisiens se déplaçaient à Quimper pour la J2 reportée du championnat ProB. Face à une équipe, actuelle leader du championnat et encore invaincue à domicile (4 matchs, 4 victoires), cette rencontre était le choc de ce samedi.

Bien qu’elle se soit soldée par une défaite des hommes de Coach Prat (72-67), la confrontation aura tenue toutes ses promesses et les Parisiens sont passés à deux doigts de l’exploit.

Avec Valentin Chery et Gauthier Denis absents pour causes de blessures et un Amara Sy ménagé (retour de blessure), Jean-Christophe Prat alignait un 5 de départ inédit : Milan, Juhann, Nobel, Dustin & Isma. Moyenne d’âge : 22,8 ans ! Autant dire que le coach mise sur les jeunes pour ce match important.

L’entame est difficile. Rapidement, les Quimpérois ouvrent la marque avec Etou (9’46). Dustin Sleva répond rapidement permettant aux Parisiens de recoller (9’27). La suite du QT1 sera à la maitrise des locaux. Malgré deux très beaux tirs à 3 points plantés par Juhann Begarin, le manque d’adresse et les balles perdues vont faire mal aux Parisiens. Permettant aux Quimpérois de remporter cette première manche (19-12).

Entré à 2mn de la fin du QT1, en remplacement de Dustin Sleva, Amara Sy qualifié de « Papy » par le commentateur de LNB TV, va vite montrer qu’il en a encore sous le capot ! Présent en attaque, en défense, sur les rebonds, les contres, les interceptions et avec de la réussite aux tirs, son entrée va définitivement insuffler une autre dynamique à l’équipe qui va montrer un autre visage : plus agressifs, plus offensifs, ils sont plus adroits et réduisent l’écart. Quimper ne mène plus que d’un petit point à la mi-temps (30-29)

De retour des vestiaires, le match, très serré tient toutes ses promesses. Amara (encore lui !), permet aux Parisiens de passer devant (30-31 à 9’24) grâce à un tir intérieur. Les hommes de Laurent Foirest reprennent l’avantage grâce à Charly Pothens (33-31). Les Parisiens reviennent à hauteur grâce à un tir de Milan Barbitch puis chou blanc pendant de longues minutes. Les Quimpérois prennent la tête et vont avoir jusqu’à 9 points d’avance. 53-46 à la fin du 3è QT.

Les Parisiens vont emballer le match les 10 dernières minutes. Ils reviennent presqu’à hauteur (53-52 à 8’43). Malgré plus de réussite pour les Parisiens, l’adresse aura définitivement choisi d’être plus à l’ouest aux moments décisifs. A 0’52s du temps règlementaire (68-67), Nobel Boungou-Colo provoque une faute qui peut nous permettre de prendre la tête. Aucun des deux ne rentrera. A 0’22s, Kevin Franceschi, prend ses responsabilités et tente un 3 points qui lui non plus ne finira pas au fond. A 0’17s, Ismael Kamagate sera sanctionné d’une faute antisportive qui pliera le match en faveur des hommes de Laurent Foirest. Score final : 72-67, les Parisiens n’auront pas démérité mais s’en voudront sûrement.

Auteur de 15 points, 2 contres, 2 rebonds et 19 d’éval, l’Amiral est définitivement l’homme du match côté Paris.

Une victoire pour les Béliers de Quimper qui leur permet de rester invaincus et une défaite qui met les comptes à égalité pour les Parisiens (3/3).

Rendez-vous le 29/01 pour une autre rencontre à l’extérieur. Face à Evreux.

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER