Séance de rattrapage à Quimper

L’Assemblée Générale de la LNB a tranché, la Pro B va continuer à hauteur de quatre rencontres pour Paris jusqu’au 13 février. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les hommes de Jean-Christophe Prat ont tiré un gros morceau : un déplacement dans la forteresse (quasi) imprenable de Quimper, invaincu depuis septembre 2019.

Le contexte du match

Se déplacer à Quimper n’est pas une chose facile. Les Parisiens gardent d’ailleurs un goût amer de leur dernier match en terre bretonne. Aux portes de la finale de Leaders Cup Pro B, le Paris Basketball n’avait pu venir à bout des Béliers, s’inclinant (89-80). 

Depuis, pas grand chose ne semble avoir changé. La pandémie de Covid-19 continue de chambouler le calendrier, tout comme les Béliers effacent la concurrence. Les Bretons sont leaders du championnat avec quatre victoires en autant de rencontres. La seule équipe invaincue de Pro B. De plus, Quimper se démarque dans certains secteurs du jeu. Meilleure attaque et meilleur défense, l’équipe de Laurent Foirest est aussi la plus adroite au tir (51,7%) et à 3 points (41,1%).

En face, le Paris Basketball cherche encore son rythme. Un visage intéressant mais de perdant contre Denain, et plus de timidité malgré la victoire contre Antibes. L’équipe parisienne ne manque pas d’ambition et pourrait récupérer Valentin Chery, touché aux ischio-jambiers avant la réception des Sharks. Un retour qui ferait encore plus de bien à la raquette de Jean-Christophe Prat, qui peut se vanter de la force de ce secteur.

En effet, Paris pourra s’appuyer sur l’intérieur, avec pas moins de trois joueurs dans le Top 10 des meilleurs rebondeurs de Pro B (Ismaël KamagateDustin Sleva et Valentin Chery). Outre les rebonds, les contres sont aussi une force. Encore une fois notamment grâce à la première place de Kamagate dans cet exercice.

La suite de l’article.

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER