Fin de série à Rouen.

Avec ce déplacement à Rouen, Paris avait l’occasion de véritablement lancer une série de victoires. Et accessoirement, repousser son adversaire du soir au classement.

Les premières secondes de la rencontre sont parisiennes. Les expérimentés Nobel Boungou Colo et Amara Sy soignent leurs débuts avec de l’adresse, lorsque Pierre-Étienne Drouault maintient les locaux au tableau d’affichage. Rouen et Paris ne se lâchent pas d’une semelle, se répondant panier pour panier. Alors que les hommes de Jean-Christophe Prat trouvent marque dans la peinture, Zimmy Nwogbo provoque des lancers. Iroegbu marque le dernier panier du Q1 sur la tête de Milan Barbitch pour donner un court avantage aux Normands.

L’entame du Q2 n’est guère meilleure que la fin du premier. Sur une perte de balle d’Evans Ganapamo, l’entraineur parisien prend un temps-mort et montre sa colère à ses joueurs. Les quelques éclats d’Ismaël Kamagate ne suffisent pas, et on sent que les Parisiens ne jouent pas leur jeu habituel. Dans le même temps, Amin Stevens et Ike Iroegbu font la pluie et le beau temps en attaque, permettant à Rouen de conserver un bel avantage à la pause (48-40).

Comme cela était le cas à Évreux, Dustin Sleva prend les choses en main en deuxième mi-temps. Le n°14 arrive à trouver des solutions de tirs, encore une fois à l’intérieur. Et c’est lorsque Paris commence enfin à défendre que l’on sent un début de retour des visiteurs. Un début, car les exploits d’Ike Iroegbu empêchent les Parisiens de repasser devant.

Petit à petit, Paris a donc refait son retard. En panne d’adresse à 3PTS, c’est Nobel Boungou Colo qui sonne la charge avec deux tirs primés de suite, puis celui de Gauthier Denis pour égaliser. S’en suit un jeu de réponses entre les deux adversaires, propulsé par Ike Iroegbu et Earvine Bassoumba. À 40 secondes du terme, Rouen prend 5 points d’avance. La perte de balle sur la dernière possession de Gauthier Denis éteint définitivement les espoirs de Paris, qui s’incline en Normandie 89-84. Prochain match dans moins de 48 heures à la Halle Carpentier contre Aix-Maurienne.

Paris Basketball on Air

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER