La forteresse Carpentier toujours imprenable !

Les premières minutes du match sont pour le trio de jeunes parisiens : Milan Barbitch, Juhann Begarin et Ismaël Kamagate. Des deux côtés du terrain, ils sont le symbole d’une équipe concentrée. Le pivot, que l’on connait long au démarrage, inscrit notamment 9 points en 6 minutes. Avec cette dynamique, Paris prend vite 6 points d’écart (15-9). Les premières rotations de Jean-Christophe Prat ne portent pas leurs fruits, et Gries-Oberhoffen refait petit à petit son retard, seulement de 3 points après 10 minutes.

Les Alsaciens trouvent néanmoins beaucoup de solutions sur leurs drives pour chercher des fautes, même s’il s’agit de leur seul moyen pour inscrire des points. Les hommes de Ludovic Pouillart tirent à 7/23 après 15 minutes, dont un vilain 2/12 à 3PTS. Logiquement l’écart se creuse de nouveau pour Paris, qui mène de 9 points (30-21). Le BCGO est complètement écrasé par la défense parisienne et ne trouve pas les armes pour réduire l’efficacité adverse dans son camp. Plutôt logiquement, le Paris Basketball a une avance confortable à la pause, notamment avec les 14 points de Juhann Begarin (45-35).

L’entame de seconde période est similaire à la fin de la première. Paris inscrit 15 points en cinq minutes et prend 19 points d’avance (59-40). Cependant, cet épais matelas se dégonfle de presque 10 points en deux minutes, lorsque Dinal et Edwards sont trouvés dans la raquette. L’avantage passe même sous la dizaine avec un gros tir de Josep Franch (61-53). Il faut alors un grand Nobel Boungou Colo, auteur de 8 points dans le Q3, pour garder l’avance de la pause (68-57).

Discret jusque-là, Valentin Chery se met en avant pour le début du dernier quart-temps. 6 points en 3 minutes, dont un gros dunk sur transition pour redonner 17 points d’avance aux siens (74-57). Juhann Begarin y va aussi de son moulin à vent qui conclue l’affaire pour le Paris Basketball. La revanche est largement prise pour les Parisiens, avec la manière.

Paris Basketball On Air

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER