Revanche prise face à Rouen.

Paris démarre le match comme on pouvait l’imaginer : forte pression dès la relance offensive et une efficacité redoutable en attaque. Les hommes de Jean-Christophe Prat prennent les devants et même de 10 points d’écart après 5 minutes, grâce aux 11 points de Dustin Sleva (21-11). C’est le moment choisi par Jean-Christophe Prat pour faire entrer pour la première fois Sheck Wes.

Les premiers pas de Sheck Wes sur le parquet. Photo : Yoann Guerini

L’écart continue de fondre dès l’entame du Q2, et Paris ne garde son avantage que grâce à son attaque. Rouen trouve systématiquement une solution dans la peinture. Si bien qu’à la pause, les hommes d’Alexandre Ménard tirent à un exceptionnel 18/19 sur les 2PTS à l’intérieur. Il faut un tir à 3PTS au buzzer de Ryan Boatright pour égaliser (53-53).

Le Paris Basketball ressort des vestiaires avec de meilleures intentions. Ismaël Kamagate est trouvé à l’intérieur, et Dustin Sleva continue son chantier en attaque. Le n° 14, en feu avec son tir et rentre ses 10 premiers shoots. 3/3 à 2PTS, 7/7 à 3PTS et le record de points en un match qui tombe en à peine trois quart-temps. Evidemment le coup de chaud de l’Américain redonne vite une avance confortable à Paris qui entame l’ultime période avec 11 points d’avance (82-71).

L’écart se stabilise pendant de longues minutes autour des 10 points en faveur des Parisiens, et l’on sent qu’il manque quelques ressources à Rouen pour se rapprocher au tableau d’affichage. Finalement, le Paris Basketball ressort de ce match avec une belle victoire grâce à son attaque, et Dustin Sleva qui termine avec 31 points et réalise le record en franchise du club !

Une victoire qui permet aux Parisiens de s’installer à la 5è place. La fin de saison est haletante ! RDV mardi 1/06 à 18h30 pour une autre victoire à aller chercher. Face à Vichy cette fois !

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER