Kamagate & Allman Jr, nos MVP du match

Ce n’est pas un mais deux MVP’s que l’on a voulu désigner pour cette magnifique victoire collective face à Dijon. Une fois n’est pas coutume, faisons fi des règles. Deux parisiens méritent ce titre : Ismaël Kamagate et Kyle Allman Jr qui ont dominé Dijon, leurs vis-à-vis et le match.

La Kamagatour, une valeur sûre

Commençons par Ismaël, celui qui dunke, qu’il y ait entre lui et l’arceau un défenseur, ou deux, ou trois, la liste est longue mais son envergure aussi. Kamagate a quasiment dunké tous les ballons qu’il a eus : que ce soit les sublimes caviars de Ryan Boatright (dont un qui finit en poster monstrueux), sur une claquette dunk ou sur du très bon mouvement offensif où il est le point de chute à la finition. Isma a également été clutch en mettant ses lancers mais aussi grâce à sa très bonne défense, aux rebonds herculéens comme à la défense 1v1 où il a verrouillé en fin de match David Holston. Kamagate a vécu ce match comme une bataille face à des intérieurs très physiques. Notre pivot finit à 19 points, 7 rebonds, 3 contres, 2 interceptions, une demi-douzaine de tomars, 30 d’évaluation et le titre de MVP de la journée de la 30é journée. Tout simplement énormissime.

Kyle Allman, apprends-nous

Enchainons avec son frère d’arme,  : Kyyyyllle Allmaaaaan Junior ! C’est simple, si vous ne savez pas quoi faire d’une possession : donnez-la à Mister Allman. Mais qui peut l’arrêter, surtout lorsqu’il joue avec les cris « MVP ! MVP ! » de la cohue. Le Handle God a mis trois paniers avec la faute dans le deuxième quart-temps, à chaque fois plus impressionnant que le précédent. KJ va surtout faire parler de lui dans le quatrième quart-temps avec ce qu’on appelle couramment dans le jargon parisien : « UN TROIS POINT SUR TA TÊTE », au buzzer de la possession dans le money-time. Une séquence folle puisque David Holston répondra également par un trois points, mais les Parisiens ont eu le dernier mot… Kyle sort on ne sait comment de l’écran de Kamagate à travers les défenseurs puis envoie un délice d’alley-oop pour DJ Funderburk qui vient é-cra-ser le ballon dans le panier et dans le défenseur adverse. Clutch Allman va faire parler son sang-froid en rentrant ses lancers sur la ligne quand il le fallait. Le Parisien finit à 25 points, 6 rebonds, 5 passes décisives et 19 d’évaluation.

La Ligue est au courant maintenant que ces deux-là ont une connexion incroyable et lorsqu’ils déroulent comme face à Dijon, le duo Harden-Embiid n’a qu’à bien se tenir. Les deux finissent donc Hommes du match, nous sommes sûrs qu’ils le partageront gentiment, ce n’est ni leur premier ni leur dernier de toute façon. Prochain match le 1er mai face à Orléans à Carpentier, on espère que les fans seront toujours aussi bouillants pour pousser les joueurs à se surpasser. Comme l’a dit Coach Prat en après-match : « Je suis fier de cette équipe, de ce staff, des joueurs, de tout le monde », nous aussi on est fier de cette team J.C., merci à toi !

Gustave Pitet

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER