Une victoire magnifique face à Dijon

Paris renoue avec la victoire, et avec panache ! Brillante victoire face à Dijon dans cette 30ème journée 87 à 83, Carpentier c’est juste le nouveau Madison Square Garden, Coach Prat c’est juste le nouveau Popovich, Kyle Allman c’est juste le nouveau Steph Curry, la liste est longue et la win est plus que plaisante. Ok on s’emballe, mais quelle soirée !

Un premier quart-temps qui annonce la couleur

Par où commencer si ce n’est ce premier quart-temps qui respirait trop fort le basket ? Des highlights à tout va, les systèmes offensifs parfaitement exécutés et une défense de zone en alternance avec la défense individuelle pour perturber les Dijonnais. Alors on a eu, et c’est cadeau : trois trois points de Gauthier Denis, Dustin Sleva et les feintes de tir dont lui seul a le secret, et enfin l’énorme duo Ryan Boatright X Ismaël Kamagate avec une passe dans le dos du premier pour un giga poster du dernier sur environ une dizaine de joueurs de la JDA. Un premier quart-temps extrêmement plaisant, pas haché une seconde avec une ambiance déjà grondante grâce aux coups de chaud de Gucci et à la super intensité sur le terrain, notamment grâce aux hommes de Nenad Markovic qui nous offraient une très belle opposition.

Un deuxième quart-temps jumeau

Dans une continuité d’intensité et de concentration défensives (présentes jusque dans les dernières secondes du game), le deuxième quart-temps est le visage du Paris Basketball : spectaculaire, intense, athlétique… Kyle Allman Junior. Le Prince de Paris a fait mal à toute la Bourgogne avec des and-one dans tous les sens, des pénétrations tellement vives à la Ja Morant, ok on s’emballe encore, mais fallait le vivre pour comprendre notre émotion. Hormis les performances individuelles incroyables qui résultent d’une performance collective aussi impressionnante ; la solidarité défensive était géniale. Les systèmes de El Profesor Prat de zone exceptionnelle travaillés rapidement entre le match de l’ASVEL samedi et cette rencontre de mardi ont bien fait disjoncter l’attaque des septièmes du classement. 

Un troisième quart-temps intense

Le retour des vestiaires aura été mouvementé puisque nous sommes montés à +16 avant de les voir revenir plus près (71-71), motivés comme jamais pour le 4èmeQ. Isma a encore été omniprésent, en défense avec des rebonds grapillés à des hauteurs vertigineuses, des contres qui faisaient vibrer la Halle, et des finitions -vous vous en doutez- la tête et son grand sourire dans le cercle. Ne nous mentons pas : on veut tous passer au quatrième quart-temps.

Un quatrième quart-temps magique

On aurait besoin d’un Homère, d’un Gustave Flaubert ou d’une série Netflix pour vous raconter ces dix dernières minutes pleines de… basket. Pour vous mettre dans l’ambiance, lisez ces dernières lignes avec un constant bruit de Carpentier on fire puisque le public a joué un énorme rôle dans ce succès. Deux autres responsables du succès déjà cités ci-dessus, Isma et Kyle à la lutte pour rafler le trophée de MVP. Les Dijonnais sont rapidement revenus forçant les Parisiens à redoubler d’efforts défensifs et de beauté offensive. Notre numéro 0 envoie au buzzer de la possession un énorme tir à trois points qui a failli toucher le plafond, directement répondu par un trois points du très bon David Holston. Pour continuer cette séquence folle, Kyle relance de deux en dribblant ses défenseurs pour balancer un alley-oop (t’as peur) à DJ Funderburk. DJ Funderburk a littéralement FRACASSÉ le cercle. Incroyable.

Le match va se finir au sang-froid et aux stops défensifs impressionnants. Kyle Allman Jr qui avait eu du mal avec les lancers-francs pendant le match va commencer à tout rentrer, poussé par les chants « MVP ! MVP !» de la salle en ébullition. Isma également va être très clutch sur la ligne. En plus du sang dans les veines, la Kamagatour va défensivement faire tourner le match en stoppant à plusieurs reprises en 1v1 David Holston qui pensait gagner son mismatch. Dernière action ; les Parisiens ne laissent rien passer aux dijonnais, même pas une lueur d’espoir, en attrapant avec rage le rebond défensif du tir raté dijonnais pour égaliser. 

Comme dirait Isma en après-match : « Elle fait du bien celle-là ». Après trois défaites de suite difficiles à avaler, le Paris Basketball reprend la victoire, et avec la manière. Pour couronner le tout, l’ambiance de folie à la Halle Georges Carpentier a laissé place à un énorme pogo entre les joueurs et le KOP Parisii à la fin du match, la communion était parfaite. Le club de la capitale est 13ème au classement avec 12 victoires et le spectre d’une relégation s’efface beaucoup, pour le plus grand bien mental des joueurs, du staff et du coach. Prochain match le 1er mai à la maison pour une ambiance aussi folle on l’espère, face à Orléans avec un possible retour de Juhann Begarin, Axel Toupane et Amara Sy (puisque oui, cette grosse victoire s’est quand même faite sans ces trois piliers). Merci Carpentier, merci Coach, merci toute l’équipe et merci le basket surtout !

Prochain match

Paris vs Orléans – Thème Africa Game

Date : Dimanche 1er Mai à 15h

Billetterie dès 12€

Gustave Pitet

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER