Une défaite face à Limoges qui coûte cher

Bien commencer mais mal finir, voilà qui résume parfaitement ce dernier match à domicile qui a vu les Parisiens s’incliner 70-85 face à Limoges. Une défaite amère et un scénario que l’on a (malheureusement) beaucoup trop vu cette saison, qui plonge le Paris Basketball dans une lutte pour le maintien qui s’annonce très compliquée à négocier.

Une première mi-temps accrochée

Dans une salle pleine de 3000 âmes venues soutenir les Hommes de JC Prat pour leur dernière à domicile et assister aux derniers matchs à Carpentier avec le maillot de Paris d’Amara Sy (bientôt jeune retraité), Ismaël Kamagate et Juhann Begarin, les parisiens débutent le match avec les meilleures intentions. Après un premier quart-temps où les équipes se répondent panier pour panier (QT 1 : 19-19), les Parisiens vont dominer les dix prochaines minutes. Une première mi-temps à l’issue de laquelle les coéquipiers de l’Amiral vont prendre le meilleur sur des Limougeauds en peu en deçà de leurs performances habituelles. Les Parisiens remportent les dix minutes suivantes 22 à 15 et retourner aux vestiaires, à l’issue de la première mi-temps, avec un avantage de 7 pts (41-34).

Dans la « fournaise » Carpentier, le Kop parisien fait monter la température en donnant de la voix. Après 20 minutes, tout Carpentier y croit. Des exploits, les Parisiens en ont déjà produit, face à l’Asvel, face à Dijon. Pourquoi pas ce soir ?

Les supporters limougeauds venus en nombre leur répondent et poussent leur équipe qui va renverser la vapeur lors de la deuxième partie du match.

Une deuxième mi-temps à l’avantage des Limougeauds

La deuxième mi-temps verra l’avantage des Parisiens fondre comme neige au soleil, pire ils vont être complètement dominés par les Hommes de Massimo Cancellieri qui vont marquer 51 points contre 19 pour Paris sur les 20 minutes qui vont suivre. Demonte Harper (31pts – 32 d’eval – MVP du match) va littéralement prendre feu (6/8 à 3pts). Dans le même temps, on verra bien quelques fulgurances côté parisien : le retour d’Axel Toupane qui fait beaucoup de bien (16pts – 60% à 3pts), ou un magnifique 3+1 de Gauthier DENIS dans le QT4, mais très insuffisant pour s’imposer face à des Limougeauds qui ont tenu leur rang et solidifient grâce à cette victoire leur 4è place et l’avantage terrain pour les play-offs.

Le pire des scénarios

Au delà de la défaite, frustrante alors qu’on sentait le matchprenable, ce dernier échec à domicile met les Parisiens au pied du mur. Pour s’assurer le maintien dans l’Elite, il n’y a pas d’autre choix que de s’imposer à Levallois ou compter sur une défaite de Fos ou Orléans. En effet en cas d’égalité (défaite de Paris et victoires de Fos et Orléans), ce n’est pas le point average qui fera foi mais la règle de la différence particulière : les résultats des rencontres directes entre les 3 équipes. Et Paris s’étant incliné face à Fos (2 défaites) et une fois contre Orleans, les Parisiens seraient condamnés. Pour assurer le maintien, il n’y a plus qu’une solution : gagner face à Levallois et réaliser l’ultime exploit de la saison.

Rendez-vous le 17 mai à Levallois pour le dénouement.

Marie-Pierre Anamba

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER