EuroCup 7Days

Paris vs Gran Canaria : une soirée folle, mais perdue

Le Paris Basketball s’incline face à Gran Canaria 81-89 en J4 d’Eurocup : un match irrespirable, incroyable, à sensations… Malheureusement l’équipe ne s’est toujours pas imposée à domicile mais a encore fait vibrer sa maison ! Kyle Allman Jr, solidarité collective, un public bouillant… les ingrédients d’un match comme on les aime, la victoire en moins.

Une première mi-temps qui annonce la couleur

Commençons en rappellant que les Parisiens ont joué tout le match avec beaucoup de courage et de solidarité puisque Aamir Simms, Jeremy Evans, Amar Gegic & Tyrone Wallace étaient absents et qu’Ismael Kamagate s’est très rapidement retrouvé à quatre fautes. Sinon le premier quart-temps, officiellement renommée « 1er Kyle-temps » a été le début de la masterclass de Kyle Allman Jr. KJ finit les dix premières minutes à 13 points, deux contres et des highlights en pagaille ! Il a fait mal à son vis-à-vis Andrew Albicy et a pris de vitesse tous les Canariens. Des cross dans tous les sens, une fulgurance vers le panier, à trois points, il envoie même Juhann Begarin sur orbite pour un des alley-oops les plus fous vus à Carpentier. Les hommes de Will Weaver finissent devant 17 à 16. Le deuxième quart-temps est à l’avantage des Espagnols qui jouent de leur force collective. Axel Toupane montre le bout de sa bague de champion NBA son nez et défend intensément, se bat au rebond et régale même Carpentier avec un dunk en contre-attaque à deux mains plutôt boosté. La première mi-temps finit 31 à 38 pour les Grancas et la salle veut en découdre en seconde période.

Une deuxième mi-temps à couper le souffle

Les Parisiens reviennent bien dans le troisième quart-temps avec un jeu bien huilé, du jeu rapide et un capitaine Dustin Sleva qui n’a pas hésité à mettre le brassard. 12 points et 4 rebonds pour Sleevs qui a en plus réalisé un travail de l’ombre hors-norme pour pallier l’absence de nos pivots. Begarin continue les travaux avec un trois points plein d’audace, un gros tomar de la Begzz Airlines en contre-attaque après une bonne défense… 12 points, 2 rebonds, 2 passes et 3 interceptions en plus de l’impact physique de fou pour Juhann. A noter que Mohamed Diawara et Killian Malwaya ont pu jouer, respectivement 20 et 3 min pour les deux titis qui n’ont pas déjoué et qui ont mis l’intensité qu’il fallait dans ce match de très haut niveau européen. 56-59 pour l’équipe de Damien Inglis et ses copains.

Le quatrième quart-temps, décrit par tous les spectateurs comme « wah le truc de fou » était un pur régal où les deux équipes se sont renvoyés coup pour coup pour coup pour coup ! Une adresse ahurissante où les spectateurs n’ont pas eu le temps d’arrêter d’applaudir… Toupane commence avec une nouvelle interception et une finition vers le cercle de vieux briscard en euro-step, il finira le match à 18 points, 3 rebonds et 2 interceptions, propre. Kyle Allman enchaine ensuite deux trois points de suite qui font rugir Carpentier. Isma re-rentre en scène en se débrouillant très habilement contre le géant polonais Balcerowski sur ses excellents Pick & Rolls. On lui répond directement en face avec un alley-oop, Toupane rentre un jumper, ils rentrent un jumper… match extrêmement serré. Begarin continue sa défense-attaque avec encore une interception et un gros dunk, les hommes de Jaka Lakovic envoient donc une grosse bombinette du parking, répondue par… une grosse bombinette du parking d’Axel Toupane… KJ se fait même plaisir et remet dunke après une très belle coupe bien servie par Dustin Sleava, il finit à 30 points, 5 rebonds, 8 passes, 2 contres, 3 interceptions et 42 d’évaluation : MVP. Kamagate écrase un super alley-oop de Begz… Les Espagnols rentrent tous leurs tirs… Les choses continuent de se corser dans le money-time avec un gigantesque contre de Juhann sur un alley-oop canarien suivi d’un excellent Pick & Roll entre Kyle et Isma qui va briser le cercle. Malheureusement, les tirs espagnols continuent de rentrer et les Parisiens ratent leurs dernières chances de recoller au score, Gran Canaria s’impose donc 81 à 89.

Quel match ! Gran Canaria montre encore à quel point c’est une grande équipe européenne et Paris nous fait encore vibrer… Les Parisiens veulent décrocher leur première victoire à domicile avant la trêve, ils ne leur restent plus que dimanche 6 novembre à 19h face à la très bonne équipe du Mans. Si vous avez vibré sur votre siège, devant votre télé, où simplement à 3 kilomètres à la ronde de Carpentier (pardon on a fait du bruit), il faut revenir voir cette équipe qui procure des émotions très… basket. Paris est à 2 victoires et 2 défaites en Eurocup, prochain match d’Eurocup à Buducnost le 23 novembre.

Billetterie dès 12€

Inscris-toi à notre newsletter pour recevoir nos dernières actus

M'ABONNER