Une rencontre physique
Actu

Une rencontre physique

14 février 2020

Une première période convenable

Les parisiens font une entame de match remarquable. Jeu rythmé, passes et mouvements ont été les maîtres mots du début du premier quart-temps. Si ce sont les Antibois qui ouvrent le score, ils sont rapidement rattrapés par Paris et Sylvain Fransisco qui ouvre la marque du côté parisien.

Le Paris Basketball trouve la faille dans la défense Antiboise et en profite pour creuser l’écart. Les parisiens sont solides en attaque et possèdent un Gary Florimont en présence dans la raquette qui ne manque pas de déstabiliser la défense antiboise.

Belle remontée d’Antibes à la fin du quart-temps. Le score : 23 à 18.

Cette « remontada » se précise au début du 2ème quart-temps : Antibes met du rythme dans son jeu. Malgré leur bonne volonté, les parisiens n’arrivent pas à concrétiser. Des shoots manqués, et trop de précipitation qui entraînent des fautes.  Un deuxième quart temps déconstruit pour les parisiens avec beaucoup d’approximations, de fautes mais les joueurs de Jean-Christophe Prat continuent de défendre. Antibes réussi à revenir au score à la fin du quart temps à cause d’un manque de rythme et un jeu statique proposé par les parisiens.

L’équipe de Nikola Antic concrétise et arrive à passer devant sur le gong avec un superbe 3 points.

Score à la pause : 36-38 pour Antibes.

Une deuxième mi-temps à couteaux tirés 

Au retour de la pause, le score est de 43 à 36. Le troisième quart temps est toujours aussi décousu que le précédent mais Paris a réussi à revenir au score notamment avec des shoots à 3 points dont ceux de Nobel Boungou Colo. Le jeu des parisiens s’enferme, des erreurs offensives comme défensives sont commises, les mettant encore un peu plus dans la difficulté. Un troisième quart temps serré avec la fatigue qui commence à investir l’ensemble des joueurs sur le parquet. Les deux équipes terminent cette période sur le score de 59 à 54 pour Antibes qui conservent une légère avance.

Le 4ème et dernier quart temps s’est révélé être très éprouvant pour les parisiens qui continuent de se battre mais qui subissent la domination des antibois. Pertes de balles, shoots manqués, ou encore fautes en cascade, les parisiens se sont enfermés dans une spirale infernale qui a annoncé leur défaite.
Les antibois, très adroits au shoot, se sont donnés à cœur joie de creuser l’écart.

Score final : 71 à 79

 

Merci à nos partenaires