Si proche de l'exploit face à Blois
Actu

Si proche de l'exploit face à Blois

8 mars 2020

Que la frustration était grande hier. Menés une bonne partie du match, les Parisiens ont failli réaliser un incroyable come-back.  
 
Pour sa première à Carpentier, l’américain Marquez Haynes est intronisé dans le 5 majeur. Le meneur se sent plutôt à l’aise dans sa nouvelle maison avec notamment 2 tirs à 3pts dans le 1er quart-temps. Blois est plus précautionneux avec le ballon et passe rapidement devant (19-12). Le jeune Milan Barbitch réalise une bonne entrée et plante un tir à 3pts dans le corner pour tenter de maintenir son équipe au contact.  
 
A l’occasion du West Indies Game, la troupe « Choukaj » assure le show à la mi-temps. Le public parisien est revitalisé et prêt à pousser derrière son équipe.  
 
Malheureusement, le leader du championnat de Pro B confirme son statut et l’écart est de 18 points en faveur des visiteurs au départ du 4e quart-temps. C’est à ce moment précis que le Paris Basketball entame sa folle remontée. Avec une agressivité retrouvée, Nobel Boungou-Colo et Sylvain Francisco multiplient les interceptions (6 en cumulés) pour ramener l’écart sous la barre des 10 points. Jusque-là maladroits, les Parisiens vont faire preuve d’une adresse insolente à l’image de Dustin Sleva et son tir extérieur (5/10 à 3pts pour l’américain au total). Gauthier Denis ramène enfin les siens à hauteur de Blois sur un nouveau tir à 3pts. Il reste alors un peu plus d’une minute à jouer (68-68).  
 
Sur la dernière possession, Sylvain Francisco subtilise le ballon des mains de Tyren Johnson. Nobel Boungou-Colo s’empare du ballon et fonce vers le panier alors qu’il ne reste que quelques secondes à jouer. Gêné par le retour de l’intérieur adverse Stéphane Gombault, l’ailier ne parvient à inscrire le lay-up. Mais le meilleur marqueur blésois semble avoir touché le cercle lorsque le buzzer retentit. Moment de stupeur à la Halle Carpentier où tout le monde attend la décision des arbitres. Il n’en sera finalement rien et tout le monde file en prolongations.   
 
En prolongations, Paris et Blois sont aux coudes à coudes et se répondent sur la ligne des lancers-francs. Le meneur adverse Thomas Cornelly inscrit deux tirs à 3pts qui font extrêmement mal. Epuisés par leur remontée fantastique, les Parisiens s’inclinent finalement sur le score de 85 à 78 après prolongations. Une défaite cruelle au vu du scénario et surtout, de la course aux playoffs.  
 
Les Parisiens n’auront pas le temps de gamberger, le prochain rendez-vous est dans quelques jours. 

Après avoir affronté le premier du championnat, c'est le dauphin que l'on rencontre le 10 mars face à Quimper pour un Women's Night : un match où les femmes seront mises à l'honneur !

 

Merci à nos partenaires